Pass sanitaire en entreprise : Borne souhaite «poursuivre les échanges avec les syndicats»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Europe 1
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Élisabeth Borne
    Femme politique et haute fonctionnaire française

Le gouvernement ne va pas intégrer dans son projet de loi sur le pass vaccinal un pass sanitaire pour les entreprises, mais laissera les parlementaires déposer éventuellement un amendement dans ce sens. Invitée sur Europe Matin mercredi, la ministre du Travail Elisabeth Borne a affirmé vouloir "poursuivre les discussions" avec les acteurs du secteur et n'exclut pas justement un amendement au Parlement. 

Un amendement des parlementaires pas exclu 

"C'est important que l'on puisse poursuivre les échanges mais ce ne sera pas prévu dans le projet de loi initial", a assuré la ministre. "J'ai évoqué l'hypothèse d'un pass sanitaire en entreprise, c'est-à-dire demander aux salariés d'être vaccinés, guéris de la Covid ou de se faire tester pour aller au travail. Les organisations syndicales n'y sont pas favorables et les organisations patronales ont fait part de réserves et ont posé des questions sur les modalités opérationnelles", a-t-elle détaillé

Mais Elisabeth Borne l'a assuré, elle souhaite "poursuivre les échanges avec les syndicats". "On ne sait pas quelle sera la situation dans dix jours et les éventuelles mesures que nous allons être amenés à prendre. Donc je souhaite poursuivre les échanges avec les organisations patronales et syndicales et on verra si les parlementaires jugent qu'il est pertinent de l'introduire par amendement."

 


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles