Pass sanitaire : le dispositif de révocation d’un QR Code frauduleux fait un flop

·1 min de lecture

Selon les estimations de l’Assurance maladie, au moins 36.000 faux pass sanitaires auraient été identifiés en France. Parmi eux, certains ont été usurpés et sont utilisés par des personnes à qui ils n’appartiennent pas : le QR Code du pass sanitaire d’Emmanuel Macron a ainsi circulé sur les réseaux sociaux. Les autorités ont ainsi mis en place un dispositif permettant à n’importe qui de signaler aux autorités une éventuelle fraude, afin de faire désactiver son pass sanitaire. Selon Le Parisien, ce dispositif serait toutefois largement sous-utilisé.

Depuis son lancement le 24 septembre dernier, 522 demandes ont été envoyées, pour 183 QR Codes supprimés : les autres demandes étaient incomplètes ou ont été jugées hors de propos. Interrogé sur ce flop par nos confrères, Cédric O, le secrétaire d’Etat au Numérique, avoue que ce dispositif, pourtant relayé sur les réseaux sociaux par les autorités, souffre d’un manque de popularité. “Les grosses cohortes de QR Codes frauduleux viendront de professionnels de santé qui en demanderont la désactivation”, ajoute-t-il, alors que près de 270 soignants sont suspectés d’être impliqués dans des fraudes au pass sanitaire.

>> A lire aussi - Une femme en garde à vue après le piratage de milliers de pass sanitaires

Le QR Code d’un pass sanitaire peut être désactivé en 72 heures : un nouveau certificat de vaccination, permettant de se rendre au restaurant ou de prendre le train, est généré dans la foulée et disponible en ligne. Pour effectuer la demande (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’incroyable affaire Bokassa : comment Bernard Tapie avait tenté de rouler un empereur
Cinéma, télévision, chanson, théâtre... : Bernard Tapie, un véritable touche-à-tout
Bernard Tapie - Crédit Lyonnais, un litige long de près de 30 ans
Le gendarme du secteur bancaire met en garde contre une arnaque
Les champions du monde de foot 2018 dévoilent un fonds de solidarité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles