Le pass sanitaire dans les cinémas, perçu comme "un nouveau coup dur"

·2 min de lecture
Au cinéma du Palais, sur Belle-île-en-mer, le 19 mai 2021 - LOIC VENANCE © 2019 AFP
Au cinéma du Palais, sur Belle-île-en-mer, le 19 mai 2021 - LOIC VENANCE © 2019 AFP

Dès le 21 juillet, le pass sanitaire sera obligatoire pour accéder à "tous les lieux de culture, les spectacles" recevant plus de 50 personnes. Il faudra donc, à partir du 21 juillet, un pass sanitaire pour aller au cinéma.

"Dans nos cinémas, il y a des protocoles sanitaires ultra solides", avait fait valoir David Scantamburlo, directeur marketing de CGR Cinémas, sur BFMTV, quelques minutes avant les annonces officielles d'Emmanuel Macron.

"Ca va être compliqué pour nous"

"On s'apprête dans quelques minutes à projeter le blockbuster Fast & Furious 9 [à Cannes], et c'est ce genre de films dont on a besoin pour faire repartir la machine de plus belle. Et c'est vrai que l'annonce d'un pass sanitaire, là dans les jours qui viennent serait un nouveau coup dur pour nous".

"En terme logistiques, aller contrôler une bande de portes qui veut aller voir Fast & Furious, s'il y en a 7 qui ont le pass, et un qui n'a pas le pass, ou qui n'a pas fait le test PCR, ça va être compliqué pour nous. On fait tout ce qu'il faut justement pour éviter l'accumulation de personnes dans nos halls. On a tout repensé, nos programmations sont étalées. On a déjà tout un tas de protocoles qui ont fait leurs preuves. Et puis le cinéma, c'est un loisir du quotidien, on ne prend pas 4 jours avant d'aller à une séance pour réserver."

"Ca va être difficile de retrouver un régime un peu strict", confirme un responsable de cinéma à Cannes. "Il y a le temps de contrôle des tickets, si on doit rajouter un pass sanitaire, ça va être plus long et il faudra que les clients anticipent ce temps. Ca va demander une réorganisation de nos séances".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles