Le pass sanitaire au travail ? L’idée fait son chemin au gouvernement

·1 min de lecture
Une telle application du pass sanitaire s'inscrirait dans la logique de l'exécutif qui ne souhaite pas rétablir de restrictions collectives face à l'épidémie de Covid-19

L’exécutif pourrait contraindre les employeurs à vérifier le statut de leurs salariés. Les partenaires sociaux seront consultés lundi, selon « Le JDD ».

Un pass sanitaire pour pouvoir aller travailler ? La question n'a jusqu'alors jamais été réellement posée, mais au sein du gouvernement l'idée fait son chemin. Olivier Véran l'a évoquée, vaguement, dans un entretien à France Inter, samedi 18 décembre, estimant que cette question devait pouvoir être débattue. Le même jour, il a confirmé auprès de Brut qu'elle était désormais sur la table et qu'elle figurerait notamment dans le futur projet de loi présenté au Parlement en janvier prochain. Matignon se justifie auprès du Journal du dimanche, le 19 décembre : « Le but est de proposer une application de ce pass aux parlementaires. »

D'ailleurs, Élisabeth Borne doit débattre de cette possibilité de pass sanitaire au travail lundi, à 11 heures, avec les partenaires sociaux. Auprès de l'hebdomadaire, la ministre du Travail temporise toutefois : « Rien n'est tranché à ce stade. [Il faut] prendre l'avis des partenaires sociaux en amont de toute décision. » Elle souligne qu'« iI faudra également évoquer avec eux l'ensemble des points que pourrait susciter sa mise en œuvre opérationnelle », tels que les contrôles à mener, ou les sanctions à appliquer en cas de pass non valide notamment.

Mettre sous pression les non-vaccinés

Une telle application s'inscrirait dans la logique de l'exécutif, qui ne souhaite pas rétablir de restrictions collectives face à l'épidémie de Covid-19, en plein dans sa cinquième vague, mais qui entend mettre sous pression les Français qui ne se son [...] Lire la suite

VIDÉO - Amplifiée par le variant Omicron, la cinquième vague épidémique de Covid-19 bouscule l'Europe :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles