Le Pass Navigo dans votre carte bancaire d'ici aux JO de 2024?

·1 min de lecture
À Londres, il est déjà possible de payer un titre de transport directement avec sa carte bancaire. (Photo: georgeclerk via Getty Images)
À Londres, il est déjà possible de payer un titre de transport directement avec sa carte bancaire. (Photo: georgeclerk via Getty Images)

TRANSPORTS - Les Franciliens pourront-ils bientôt valider leur entrée dans les transports en commun avec leur carte bancaire? C’est l’idée développée par la banque en ligne manager.one, qui a annoncé dans un communiqué publié mercredi 8 septembre avoir reçu une aide de 210.000 euros de la région Île-de-France et de BpiFrance pour concrétiser son projet.

Les développements ont commencé cet été et une première expérimentation est prévue dans les prochains mois, indique le communiqué. L’objectif est de généraliser cette digitalisation des titres de transport d’ici à 2024, année où la France accueillera les Jeux olympiques d’été.

Ce système existe à Londres et Bruxelles

L’aboutissement d’un tel projet a néanmoins un coût: “La transformation de l’ensemble du parc pour intégrer une solution d’open payment représenterait à court terme un coût d’au minimum 500 millions d’euros et des années de travaux”, précise la néobanque.

En Île-de-France, ce mode de paiement sans support s’ajouterait au “ticket-sms”, qui permet d’acheter un titre de transport avec un smartphone. Il ne fonctionne en revanche qu’avec les bus. Aujourd’hui, seul le rechargement du Pass Navigo est possible avec le téléphone.

À Londres, le système de paiement par carte bancaire dans les transports existe depuis 2014. Il est également utilisé depuis 2020 à Bruxelles. De son côté, la ville de Lyon a annoncé vouloir développer cette technologie à partir de l’automne 2021.

À voir également sur Le HuffPost: Un homme en fauteuil roulant sauvé de justesse des rails du métro à New York

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles