"On est passé de vomir un arc en ciel à des filtres utiles" : Comment Snapchat veut accentuer sa mue en 2023

Snapchat introduit en bourse - Abaca
Snapchat introduit en bourse - Abaca

Invité du festival "Médias en Seine", Gregory Gazane, le directeur général de Snapchat France, a dévoilé les futurs objectifs de l'application de messagerie visuelle.

Snapchat veut accroitre sa métamorphose. Lancée il y a douze ans dans le monde et en 2017 en France, l'application américaine compte désormais 27 millions d'utilisateurs par mois dans l'hexagone, dont 19 millions se connectant quotidiennement. Mais après avoir créé des filtres en réalité augmentée devenus viraux partout sur la planète, Snapchat veut transformer son image et être prise au sérieux.

Invité du festival "Médias en Seine", dont puremedias.com est partenaire, Gregory Gazane, le directeur général de Snapchat France, a dévoilé les futurs objectifs de la marque. "Snapchat est l'antidote aux réseaux sociaux. On est une plateforme qui réunit 360 millions d'utilisateurs dans le monde. Chez nous, il n'y a pas de likes, pas de partages, donc pas de pression, ni de jugement", a d'abord assené le nouveau directeur général nommé cet été. Et d'ajouter : "Notre objectif premier est de continuer à faire grossir cette communauté qui a augmenté de +20% dans le monde l'année dernière. Nous voulons la faire grandir en continuant à lui offrir un espace d'expression sécurisé, notamment via les partenaires médias qu'on peut mettre en place sur la chaine Discover".

Lancée en 2015, cette fonctionnalité dédiée aux médias "est passée de 7 à 17 millions d'utilisateurs" chaque mois. Pour cela, le géant américain s'est associé à 70 partenaires medias en France dont "Le Monde", "TF1" ou encore "Konbini"....

Lire la suite


À lire aussi

Le lieu improbable où a été tournée la finale de "The Voice" en Ukraine
Guerre des chaînes info : Quand BFMTV réplique à la campagne de pub de LCI sur ses audiences
"Les invisibles" : Après sa déprogrammation surprise, la saison 2 de la série policière arrive ce soir sur France 2