Pascale de la Tour du Pin, Patrice Romedenne, Samuel Etienne... les conditions de travail bouleversées des présentateurs des matinales télé

À France Télévisions, la matinale de France Info, de 6 heures à 9 heures et demi, a fusionné avec Télématin qui est sur pause. Laura Tenoudji, l’une des chroniqueuses de l’émission, ayant été testée positive au coronavirus, l’équipe a été priée de rester à la maison.

Patrice Romedenne, présentateur des revues de presse News et culturelle de Télématin et France Info est un rescapé : « J’ai un bureau fermé individuel et je n’avais pas croisé Laura la semaine précédente donc j’ai été autorisé à venir ». Depuis le début de la semaine, présent pour France Info seulement, il a une nouvelle routine. « Quand j’arrive à cinq heures du matin, dans le parking de France Télévisions, dans le quinzième arrondissement parisien, je sors de ma voiture, je m’approche d’une sorte de plateau en carton disposé près du vigile.. Je prends avec un kleenex un des cinq pistolets thermomètre rose fushia qui se trouve là et je le pointe à deux centimètres de mon front pour voir si ma température est ok. Ensuite je le repose et le vigile le désinfecte. Au départ, c’est le vigile qui nous prenait la température à distance mais il se tenait trop loin et on avait des résultats comme 33 ou 99 . Désormais on se débrouille nous-même ».

Patrice Romedenne a couvert le virus Ebola au Zaïre, « donc là ça va…»

Après, tout le parcours est balisé et personne ne se croise de près:« on observe un bon mètre de distance partout et au moins deux mètres avec le présentateur Samuel Etienne. Le poseur de micro, lui, porte un masque

Retrouvez cet article sur GALA

Coïncidence : les films du week-end de France 2 sont des films... Corona !
Quand Olivier Véran racontait la belle histoire de ses parents : “C’est beau, non ?”
Qui était le docteur Razafindranazy, premier médecin victime du coronavirus en France ?
Elle ne voulait pas s'isoler : la femme d'Idris Elba à son tour contaminée
Evangeline Lilly refuse de se confiner, Sophie Turner la dénonce