Pascal Praud gêné : un auditeur le complimente sur son physique !

·1 min de lecture

Il y a des compliments qui rendent le sourire... mais qui gênent. Pascal Praud ne dira pas le contraire ! Le journaliste qui aime dire ce qu'il pense dans son émission L'heure des pros sur CNews anime aussi Les auditeurs ont la parole sur RTL, et ce vendredi 6 novembre, il y a en a un qui avait un adorable message à lui faire passer. Comme repéré par nos confrères de Télé Loisirs, un certain Laurent lui a fait un enchaînement de compliments, si bien que Pascal Praud était déboussolé.

L'échange était, pour débuter, plutôt soft, tournant autour du travail de journaliste de Pascal Praud. "Vraiment, je trouve que vous êtes formidable. Vous êtes un très bon journaliste, je vous regarde sur CNews. Vous êtes vraiment un homme formidable !" a lancé Laurent à celui qui a récemment pris en grippe Olivier Véran. Pascal Praud a évidemment remercié l'auditeur pour ses jolis mots, mais ce n'était que le début !

Après ces quelques mots sur son métier, Pascal Praud, déjà gêné par cette ode inattendue, a été complimenté sur son physique. "Vous passez très bien à la télé," lui a lancé Laurent. Et de poursuivre : "Vous avez un physique très agréable. Vous passez très bien à la télévision et à la radio..." Le journaliste s'est fendu d'un "Merci. Je n'avais pas prévu de venir mais après ce que vous avez dit de très gentil..." mais l'auditeur a continué. "J'aurais bien voulu que vous soyez mon papa," a-t-il confié, provoquant l'hilarité de Pascal Praud qui a précisé : "Comme en plus vous avez mon (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Johnny Depp lâché par un gros studio après son procès contre Amber Heard
Le saviez-vous ? Le fils de Donald et Melania Trump a son propre appartement dans la Trump Tower
Emmanuel Macron prié de sévir… contre un ministre trop ambitieux
“C’est faux” : Raphaël Enthoven garde un grief contre son ex Justine Lévy, 20 ans après leur séparation
Valérie Lemercier et les critiques sur son physique : “On disait qu’il fallait me mettre un oreiller sur la tête”