Pascal Perrineau (politologue) dans C à vous : "Gifler le Président de la République, c’est d’une violence symbolique rare"

·1 min de lecture

En déplacement dans la Drôme ce mardi 8 juin, Emmanuel Macron a reçu une gifle de la part d’un inconnu dans la foule. Deux interpellations. Alors qu’une plainte va être déposée par le préfet, deux personnes ont été interpellées, dont l’homme qui a porté la gifle.

Invité de "C à vous" sur France 5, le politologue Pascal Perrineau, professeur émérite des universités à l'Institut d'études politiques de Paris, analyse la gifle reçue par le président Emmanuel Macron.

Au micro d'Anne-Elisabeth Lemoine, il explique : "les agressions verbales on y est habitué, hélas. Dans une culture politique française qui n'a jamais été pacifiée. On confond souvent la figure de l'adversaire avec la figure de l'ennemi. Et l'ennemi, c'est l'ennemi à abattre".

Il ajoute, à propos de la réaction d'Emmanuel Macron : "Le Président relativise je le comprends. Il dit c'est un fait isolé. On parle tout de même beaucoup de violence par les temps qui courent. Violence sociétale, violence économique, violence terroriste, violence politique. Et là tout de même c'est le premier président qui est pris à partie physiquement".

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi