Pascal Obispo après son malaise il brise le silence et annonce une triste nouvelle

·2 min de lecture

Pascal Obispo a été victime d’un malaise quelques minutes avant de monter sur scène lors d'un concert privé. Ses jours ne sont pas en danger. Néanmoins, l’artiste de 56 ans doit se ménager et préserver sa santé. Pour se faire, il a dû prendre une triste décision.

Pascal Obispo a été victime d’un malaise quelques minutes avant de monter sur scène ce lundi 29 novembre lors d’un concert privé donné non loin de Toulouse.

Présent dans la salle, un médecin a pu apporter les premiers soins à l’artiste de 56 ans. Le docteur, qui soupçonnait un malaise cardiaque, a contacté le SAMU. Les experts ont pu examiner le chanteur et déterminer qu'il avait eu un malaise vagal… « Évidement les jours de l’artiste ne sont pas en danger. » faisait savoir 100 % radio, organisatrice de l’événement. Pour autant, Pascal Obispo doit subir une batterie d’examens et reste sous surveillance mais aussi au repos.

Le chanteur se saisit de son compte Instagram pour publier un message afin de remercier ses fans qui l’ont soutenu mais aussi les rassurer : « Merci infiniment pour tous vos messages qui me vont droit au Cœur ». Il assure que son état de santé est « bien meilleur qu’hier. »

Loin de la scène

Cependant, le post de Pascal Obispo est aussi l’occasion d’annoncer la triste décision : l'annulation de sa série de concerts. « C’est donc avec regrets que je ne pourrais assurer nos rencontres aujourd’hui chez moi à Bordeaux, demain chez mes amis Marseillais puis à Reims jeudi. »

Il garde tout de même optimisme et espoir et promet de revenir à Toulouse, ici-même où a eu lieu ce malaise : « Je n’ai pas dit mon dernier mot. Vous me connaissez, je ne suis pas homme à...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles