Pas-de-Calais : une jeune femme livrée à la prostitution par son conjoint

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Un homme de 31 ans a été condamné par le tribunal de Béthune pour proxénétisme aggravé. (Photo d'illustration : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une femme de 23 ans a été livrée à la prostitution par son conjoint pendant plus d'un mois avant de s'enfuir de leur domicile. L'homme a été condamné pour proxénétisme aggravé.

Cela aura duré un peu plus d’un mois, pour une quinzaine de clients, dans "un contexte d’emprise manifeste", assure le procureur lors de l'audience qui se tenait mardi dernier, relate La Voix du Nord.

Un homme de 31 ans comparaissait devant le tribunal de Béthune pour proxénétisme. Fin 2020, il avait organisé les venues d’hommes de tous âges, à son domicile, à Lillers (Pas-de-Calais), pour des relations tarifées avec sa compagne.

Leur histoire d’amour avait pourtant commencé "banalement", selon l’avocate de la victime. Mais très rapidement, l'homme devient très jaloux et la relation se dégrade.

Condamné à de la prison ferme

En décembre 2020, il finit par violenter physiquement sa compagne. Il crée ensuite un profil sur un site de rencontres en ligne où il propose la jeune femme à d'autres hommes. Il organise ainsi leurs venues selon le même procédé : le client dépose 80 euros sur une table puis monte dans la chambre avec la jeune femme. Cette dernière finira par s'enfuir, fin janvier 2021.

"Pour moi, c’était un jeu à la base", a tenté d'expliquer le prévenu lors de l'audience. Condamné à 18 mois d’emprisonnement, dont douze assortis du sursis, le trentenaire devra également indemniser la victime à hauteur de 3 000 euros.

VIDÉO - Cindy Bruna : "Le pire, c'était toutes les autres violences que j'ai subies avec ma soeur et ma mère"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles