Avec la parution des "75 Feuillets et autres manuscrits inédits" de Proust, les origines de "A la recherche du temps perdu" enfin dévoilées

Carine Azzopardi
·1 min de lecture

C'est une incroyable histoire littéraire qui trouve son épilogue le 1er avril, avec la publication de ces Soixante-quinze feuillets et autres manuscrits inédits de Proust. L'histoire de ces cahiers, dont on connaissait l'existence depuis 1954 sans savoir où ils se trouvaient exactement, constitue un roman en soi. Mais bien plus intéressant encore est ce qu'ils dévoilent sur le plan littéraire. Les soixante-quinze feuillets ne sont rien d'autre que l'origine, le brouillon de l'oeuvre grandiose de Proust, et dévoilent le processus de création, avec ses hésitations, ses ratures, ses redites, l'âme de l'écrivain mise à nue, avant que les pistes ne soient brouillées dans le roman... Soixante-quinze feuillets et autres manuscrits inédits, de Marcel Proust, est publié aux éditions Gallimard le 1er avril 2021 (384 pages, 21€).

Un Graal proustien

On connaissait leur existence car l'éditeur Bernard de Fallois, décédé en 2018, les avait elliptiquement mentionnés dans les années 1950. Mais de trace, point. Où étaient ces fameux manuscrits à l'origine de l'oeuvre majeure de Proust ? Pendant plus d'un demi-siècle, l'éditeur les avait gardés dans un carton, chez lui. Et c'est seulement après sa mort, lorsque la Bibliothèque Nationale de France à qui il l'avait légué, a ouvert ce carton, que les spécialistes de Proust, au premier rang desquels Nathalie Mauriac, son arrière-petite nièce, ont fait cette découverte incroyable.

Sur ces cahiers de brouillon, de la fameuse écriture qu'on lui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi