“Partygate”. Malgré ses excuses, Boris Johnson est-il “fini” ?

·1 min de lecture

La grogne au sein de la majorité parlementaire et de l’opinion publique britanniques prend de l’ampleur, au lendemain des regrets exprimés par le Premier ministre à propos de la tenue d’un afterwork dans le jardin de Downing Street en plein confinement. Son avenir politique ne tient plus qu’à un fil, prévient cet hebdomadaire proche du dirigeant conservateur.

“Le Premier ministre ne nous a pas habitués aux actes de contrition. Il a toujours été convaincu que la meilleure façon de gérer un scandale était de ne rien dire et d’espérer qu’un autre sujet prenne la suite.” Une stratégie intenable, ce coup-ci, face à la vague d’indignation suscitée par le “partygate”, constate The Spectator. À la Chambre des communes, mercredi 12 janvier, Boris Johnson a choisi de présenter ses excuses aux Britanniques. Oui, comme révélé lundi par la chaîne télévisée ITV, un rassemblement festif d’une trentaine de collaborateurs s’est bien tenu le 20 mai 2020 dans les jardins du 10, Downing Street, en plein “confinement strict”. Oui, le locataire des lieux “y est passé vingt-cinq minutes, pensant implicitement qu’il s’agissait d’un événement de travail”.

Assis derrière le chef du gouvernement, “les députés de la majorité se sont montrés silencieux, bien contents pour une fois de pouvoir se cacher derrière leur masque”, ironise l’hebdomadaire. En un mot : la justification du leader n’a pas convaincu grand monde.

Ces députés craignent le courroux populaire. La cote de popularité du Premier ministre, qui était jusqu’ici son point fort, est aujourd’hui en chute libre et presque aussi basse que celle de Theresa May à la fin de son mandat. Quand les Premiers ministres deviennent impopulaires, il est rare qu’ils remontent la pente.”

Attendre les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles