«Partygate» : démission «surprise» d'un conseiller de Boris Johnson

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© JESSICA TAYLOR / AFP / UK PARLIAMENT
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le conseiller de Boris Johnson chargé de l'éthique et du respect du code ministériel a démissionné sur fond de "partygate", un départ "surprise" regretté jeudi par le Premier ministre, dont l'autorité a été ébranlée par les scandales. Le dirigeant conservateur, qui subit ainsi un nouveau revers, s'est dit "désolé" d'avoir reçu cette lettre de démission, faisant part de sa "surprise" dans un courrier adressé jeudi à Christopher Geidt.

Mis dans "une position impossible"

Ce dernier explique dans sa missive avoir pensé qu'il pouvait poursuivre son rôle après le scandale du "partygate", ces fêtes à Downing Street pendant les confinements qui ont valu une amende à Boris Johnson. Mais il a finalement décidé de démissionner après avoir été mis dans une "position impossible" par une nouvelle requête.

"J'ai été chargé de donner un avis sur l'intention du gouvernement d'envisager des mesures qui risquent une violation délibérée et à dessein du code ministériel. Cette demande m'a placé dans une position impossible et odieuse", écrit-il, sans donner davantage de précisions. Il a déclaré que l'idée que le Premier ministre "pourrait dans quelque mesure que ce soit violer délibérément son propre code est un affront". Boris Johnson lui a rétorqué qu'il "cherchait son conseil avant qu'une quelconque décision soit prise".

Boris Johnson devenu très impopulaire

Christopher Geidt est le deuxième conseiller ministériel sur l'éthique à démissionner en trois ans, après Alex Allan. Ce dernier avait cla...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles