«Partygate»: défié par son propre camp, Boris Johnson s’offre une victoire à la Pyrrhus

Sous pression, le Premier ministre britannique a survécu lundi 6 juin à un vote de défiance de la part des députés conservateurs déclenché notamment en raison du «partygate», les fêtes à Downing Street pendant les confinements. Pourtant, la marge de la victoire de Johnson est mince, comme l'explique Bruno Daroux, chroniqueur international à France 24.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles