Les partisans de Bolsonaro continuent de manifester au Brésil après la victoire de Lula

© REUTERS

Les tensions demeurent jeudi au Brésil où le président sortant Jair Bolsonaro a appelé la veille ses partisans à mettre fin aux derniers blocages routiers, tout en cautionnant les "manifestations légitimes" après sa défaite sur le fil face à Lula. "Je vous lance un appel: débloquez les routes. Cela ne me paraît pas faire partie des manifestations légitimes", a lancé mercredi le dirigeant d'extrême droite, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, en référence aux barrages maintenus dans plus de la moitié des Etats, même s'ils étaient moins nombreux que mardi. "D'autres manifestations qui se tiennent dans tout le Brésil, dans d'autres endroits, font partie du jeu démocratique, elles sont les bienvenues", a-t-il ajouté.

À lire aussi Victoire de Lula au Brésil : Bolsonaro reste silencieux, ses partisans manifestent

La journée de mobilisation de mercredi a été entachée par un épisode violent: sur un barrage routier près de Mirassol, dans l'Etat de Sao Paulo (sud-est), un automobiliste a percuté des manifestants, faisant au moins sept blessés selon la chaîne CNN. Certains bolsonaristes se sont révélés menaçants envers les journalistes dont une équipe de l'AFP, notamment à Sao Paulo.

Ces protestations avaient lieu au lendemain de l'allocution de Jair Bolsonaro, ex-capitaine de l'armée nostalgique de la dictature militaire (1964-85), battu de peu à la présidentielle dimanche par l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010).

Il a rompu mardi un lourd sile...


Lire la suite sur ParisMatch