Partir ou pas avant le confinement: la grande hésitation du week-end de Pâques

Melissa Makaya
·Journaliste Life & Culture
·1 min de lecture
Pour ce confinement, certains français décident de partir loin de leur lieu d'habitation. (Photo: Getty Images)
Pour ce confinement, certains français décident de partir loin de leur lieu d'habitation. (Photo: Getty Images)

CONFINEMENT - Dans son allocution de mercredi annonçant un confinement dans toute la France, Emmanuel Macron a indiqué que ceux quisouhaitent changer de région pour s’isoler pourront le faire durant ce week-end de Pâques”, et ce jusqu’au lundi 5 avril au soir.

Certains Français ont décidé de rester chez eux pour ce confinement tandis que d’autres plient bagage et font le choix de se confiner loin de leur domicile. Va-t-on alors encore assister à un exode des familles urbaines vers les littoraux ou la campagne comme constaté en mars 2020? Pour l’heure, rien ne permet de l’affirmer.

Ces hésitations se retrouvent d’ailleurs dans les témoignages recueillis par Le HuffPost à quelques heures du début du week-end de Pâques.

“Les enfants pourront profiter du jardin”

Pour Amélie, Parisienne de 39 ans employée dans le secteur du tourisme et mère de 3 enfants, le départ précipité est lié à la fermeture des écoles et des crèches. “Je suis à 100% en télétravail et mon mari travaille également. Alors suite aux annonces de fermetures des crèches et écoles, on a vite décidé de nous rendre en voiture en Normandie samedi matin, où ma mère pourra nous aider à garder les enfants”, explique-t-elle.

En effet, à partir de lundi et durant les trois prochaines semaines, les établissements scolaires et crèches seront fermés, ce qui complique les choses pour certains parents qui devront s’occuper de leurs enfants et télétravailler en même temps. Fort heureusement, Amélie et son compagnon pourront compter sur sa mère, qui aidera avec les devoirs et repas des enfants. “On aurait pu rester à Pa...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.