Partir en vacances en avril? Ces Français ont dû annuler et c'est dur à vivre

Myriam Roche
·Journaliste Life
·2 min de lecture
Partir en vacances en avril? Ces Français ont dû annuler et c'est dur à vivre

COVID - Une situation qui se répète au fil des mois. Le 31 mars à 20h, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures pour endiguer l’épidémie de Covid-19. Parmi elles, on retrouve le déploiement des restrictions sanitaires déjà mises en place dans certains départements au niveau national: couvre-feu à 19h, interdiction de se déplacer au-delà des 10km, télétravail...

Pour les Français qui avaient prévu de partir en vacances pendant le mois d’avril, ces nouvelles obligations ont du mal à passer. Entre colère, déception et tristesse de ne pas pouvoir profiter à fond de ces jours de repos, ils racontent leur désarroi au HuffPost LIFE.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des vacances envisagées comme une respiration

La majorité des personnes qui ont témoigné ont pris des vacances au mois d’avril pour se ressourcer et se changer les idées. Rencontrer du monde ou se retrouver dans une fête de famille n’était pas prévu au programme. Ces vacances avaient avant tout été imaginées pour couper de ce quotidien rythmé par la crise sanitaire.

“Pour ces vacances, j’avais prévu de partir faire du vélo pendant une semaine dans le bassin d’Arcachon avec mon copain. Le but n’était vraiment pas de croiser qui que ce soit... On voulait juste s’aérer la tête parce qu’étant étudiante en médecine, je suis un peu dépassée par tous ces événements. Idem pour lui, il est très stressé en ce moment et le Covid n’arrange rien”, nous confie Emma. ”Ça fait des semaines qu’on attendait ces vacances, c’était notre dernière occasion de profiter l’un de l’autre avant qu’il parte pour ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.