Les participants à la Fête de la musique ont-ils pris le risque de relancer la propagation du coronavirus ?

franceinfo

Tout sourire, une foule joyeuse et compacte a dansé, rue de Paradis, dans le 10e arrondissement. Elle célébrait la Fête de la musique, dimanche 21 juin, à Paris. Mais toutes les personnes qui se sont réunies ont-elles pris des risques inconsidérés, pour elle-même et pour les autres ?

Interrogé à ce sujet lundi 22 juin, le ministre de la Culture, Franck Riester, a reconnu qu'"ici ou là", l'interdiction d'"occupation spontanée du domaine public" à plus de dix personnes n'avait pas été respectée. Tout en ajoutant que, "globalement à l'échelle du territoire", les mesures sanitaires pour la Fête de la musique avaient "été respectées".

Sur les réseaux sociaux, en revanche, certaines images ont provoqué l'indignation de nombreux internautes, qui craignent que l'épidémie de coronavirus ne reparte en France. Qu'en disent les spécialistes ? Les danseurs parisiens ont-ils mis leur santé (et celle des autres) en danger ?

"En Corée du Sud, il s'agissait d'endroits fermés"

Premier élément de réponse : "Il est très probable que les risques en extérieur soient bien inférieurs à ce qu'ils sont en intérieur", a expliqué le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de la Pitié-Salpêtrière, lundi sur franceinfo. Médecin infectiologue dans ce même (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi