"Le parti d'Emmanuel Macron au Parlement européen" a-t-il été financé par des multinationales ? On a décortiqué les accusations de Marine Le Pen

Marion Bothorel

Marine Le Pen dénonce le poids des lobbys à Bruxelles. "Vous savez ce qu'ils font ?" a interrogé la présidente du Rassemblement national, jeudi 7 mars, sur RTL. "Ils financent les partis politiques européens et ils financent l'ALDE, le parti d'Emmanuel Macron au Parlement européen." "Le parti politique européen ALDE que monsieur Macron rejoint au sein du Parlement européen est financé par Bayer-Monsanto", le fabricant du très contesté glyphosate, a-t-elle insisté un peu plus tard dans l'interview, mettant en avant de possibles conflits d'intérêts.

Cette affirmation a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, mais aussi dans le live de franceinfo. "Certains partis de l'UE seraient financés par Monsanto ?", nous a ainsi interrogé l'un de nos lecteurs. Effectivement, plusieurs multinationales ont subventionné – en toute légalité – l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE), un parti avec lequel La République en marche a un temps envisagé une "coalition" en vue des élections européennes. Mais il ne s'agit pas du seul mouvement politique concerné. On vous explique toute l'affaire.

Qui a financé l'ALDE et à quelle hauteur ?

Dans les déclarations de Marine Le Pen, il faut bien différencier l'ALDE, un parti politique (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi