Le Parti communiste annonce déposer plainte après le tag "collabo" sur son siège

franceinfo
·1 min de lecture

Un tag a été découvert, samedi 24 octobre, sur le dôme du siège du Parti communiste français. On pouvait y lire "collabo" en lettres rouges.

"Une agression", "une infamie"… Le Parti communiste français a annoncé, samedi 24 octobre, qu'il allait déposer plainte après la découverte d'un tag "collabo" sur la façade de son siège parisien, place du Colonel Fabien. "C'est encore une agression contre notre siège de la part de ceux que j'appelle les descendants des nazis, de l'extrême droite française, le jour où nous rendons hommage aux 27 fusillés de Châteaubriant, dont Guy Môquet, tués le 22 octobre 1941, a réagi son secrétaire national Fabien Roussel auprès de franceinfo. Il n'y a pas de hasard".

"Le Parti communiste a payé un lourd tribut dans sa lutte contre le nazisme et aujourd'hui, c'est peut-être pour cela qu'il y a encore ses descendants qui s'en prennent à nous", a-t-il poursuivi, en assurant que "tout au long de l'histoire du parti", "il y a eu plusieurs dizaines d'agressions de ce type, des vitres brisées, des croix gammées, des 'mort aux rouges'". "Nous porterons plainte et je ne doute pas que les coupables seront identifiés et sanctionnés", complète Ian Brossat, porte-parole du parti, en qualifiant ce tag d'"infamie".

Les deux responsables du PCF ne font pas de lien avec le contexte actuel et les accusations d'"islamo-gauchisme" lancées par le gouvernement après l'attentat contre un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :