La part du dollar dans les réserves de change au plus bas depuis 1995, dit le FMI

par Gertrude Chavez-Dreyfuss
·1 min de lecture
LA PART DU DOLLAR DANS LES RÉSERVES DE CHANGE AU PLUS BAS DEPUIS 1995, DIT LE FMI

par Gertrude Chavez-Dreyfuss

NEW YORK (Reuters) - La part du dollar américain dans les réserves de change déclarées au Fonds monétaire international a chuté au quatrième trimestre à son plus faible niveau en 25 ans, montrent les chiffres publiés mercredi par le FMI.

Les réserves en dollar détenues par les banques centrales sont passées de 60,5% au troisième trimestre 2020 à 59% au quatrième trimestre, ce qui représente un troisième trimestre de baisse d'affilée.

Il s'agit du pourcentage le plus faible enregistré depuis 1995, lorsqu'il était revenu à 58%.

Le billet vert conserve toutefois son statut de monnaie de réserve privilégié par les banques centrales. Il avait atteint un plus haut en 2001 à près de 73%, selon les données.

"Pour l'essentiel, Wall Street et le reste du monde sont convaincus que nous sommes condamnés à voir un dollar plus faible (...) Le gonflement du déficit commercial va se poursuivre et vous allez probablement voir que les perspectives à plus long terme pour le dollar vont s'affaiblir", a déclaré Edward Moya, analyste senior chez OANDA.

La part de l'euro est passée à 21,2% au quatrième trimestre de l'année dernière, un plus haut depuis 2014, contre 20,5% au troisième trimestre.

En 2009, l'euro avait atteint un pic historique dans les réserves de change, à 28%.

(Gertrude Chavez-Dreyfuss, version française Laetitia Volga)