"Parsifal", le monument wagnérien ouvre l'année 2020 à l'Opéra du Rhin

franceinfo Culture

C'est un monument qu'offre au public l'Opéra du Rhin en ce début d'annnée : Parsifal de Richard Wagner. L'opéra de 4h30 est mis en scène par le Japonais Amon Miyamoto. Marko Letonja dirige pour la première fois cette oeuvre, à la tête de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg.


Près de cent quarante ans après sa création à Bayreuth, le monumental Parsifal de Richard Wagner demeure un rêve pour de nombreux chefs d'orchestre. Marko Letonja, qui dirige ce chef d'oeuvre pour la première fois à la tête de l'orchestre philharmonique de Strasbourg, en rêvait depuis longtemps.C'est, pour lui comme un cadeau de Noël. Un cadeau à manier avec grande précaution.

Le grand challenge, pour un chef, quand on aborde cette oeuvre c'est de créer une cathédrale du son

Marko Letonja

Chef d'orchestre de l'Orchestre philharmonique de Strasbourg

Le voyage spirituel du jeune, pur, et innocent Parsifal sur un chemin parsemé d'embûches à la découverte du Graal dure 4h30. Un rôle titre exigeant pour le ténor Thomas Blondelle qui n'hésite pas à établir un parallèle avec deux courses aussi dissemblables que le marathon et le 100 mètres. "Deux courses difficiles mais dans le cas de Wagner, il faut vraiment savoir doser ses efforts. Si on donne trop au début, ça ne marchera plus à la fin."

La patte Miyamoto

Le Parsifal présenté à Strasbourg, puis à Mulhouse, est le fruit d'une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi