Parrainages : « Il y a une victimisation de certains candidats », estime David Lisnard

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Parrainages: "L'AMF est exaspérée d'être prise en otage", insiste David Lisnard

« C’est un marronnier qui revient tous les cinq ans ». Le nouveau président de l’AMF était auditionné ce jeudi par la délégation aux collectivités territoriales du Sénat. L’occasion pour lui d’aborder certains thèmes d’actualité dont notamment la question des 500 parrainages d’élus nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle.

« Il y a une théâtralisation de certains candidats, une victimisation »

La semaine dernière sur Europe 1, Éric Zemmour en avait appelé à David Lisnard lui demandant la mise en place d’un « pool de signatures » de maires « pour les candidats qui sont à « 5 ou 8 % dans les sondages ». En début de semaine, c’est Jean-Luc Mélenchon qui demandait le rétablissement d’anonymat des élus qui donnent leur parrainage. Une idée qu’Éric Zemmour a aussi soutenu lors de ces vœux à la presse, lundi.

Le président du Sénat, Gérard Larcher recevra, d’ailleurs, le candidat de la France Insoumise prochainement pour aborder ce sujet.

Devant les sénateurs, le président de l’AMF a déclaré « ne pas être dupe ». « Il y a une théâtralisation de certains candidats, une victimisation. Ça fait partie d’une stratégie électorale », a-t-il déploré tout en reconnaissant « un vrai souci » sur le système des parrainages.

David Lisnard souligne, par ailleurs, « qu’un parrainage ne vaut pas soutien ». En ce qui concerne l’anonymat des élus, supprimé en 2016 par le gouvernement Valls, le maire de Cannes rappelle qu’auparavant le Conseil constitutionnel publiait quand même « 500 parrainages de candidats ce qui surexposait les maires et autres élus qui parrainaient un candidat qui ne recevait que 520 ou 530 signatures […] ça créait une sorte de rupture d’égalité entre les élus. Donc, il fallait supprimer l’anonymat », justifie-t-il.

« Je pense que Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Éric Zemmour obtiendront leurs parrainages »

En ce qui concerne le scrutin de 2022, David Lisnard « pense que Jean-Luc (...) Lire la suite sur Public Sénat

« Ce n’est plus vraiment le passe vaccinal », déplore Aurore Bergé après les modifications du Sénat

Passe vaccinal : le Sénat adopte le projet de loi en le modifiant

Le Sénat vote en faveur du passe vaccinal, après en avoir modifié les modalités

Vaccination des 5-11 ans : le Sénat n’exige l’accord que d’un seul parent

« Didier Raoult discrédite notre politique sanitaire et alimente les discours antivax », dénonce le sénateur Bernard Jomier

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles