Parrainage pour la présidentielle : les Républicain «ont une cheffe», rappelle Patrick Stefanini

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Valérie Pécresse
    Femme politique française

Son objectif est clair : "C'est de faire en sorte que Valérie Pécresse recueille un maximum de parrainage", déclare Patrick Stefanini. Le directeur de campagne de Valérie Pécresse , candidate LR à la présidentielle, était l'invité d'Europe 1 Week-End ce samedi. Au micro de Jean-Pierre Elkabbach, il s'est exprimé sur les 500 parrainages nécessaires à la candidate pour la présidentielle.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

"Le mouvement LR n'est pas une caserne"

"Ce sont les maires et les élus locaux qui décident. Ce sont des personnalités indépendantes." Ils restent donc "libres de leur parrainage". "Le mouvement LR n'est pas une caserne", s'offusque Patrick Stefanini. Pour autant, les membres du parti ne sont pas sans oublier que, "bien sûr, ils ont une cheffe", ajoute-t-il.

Aussi questionné par Jean-Pierre Elkabbach sur les rumeurs qui laisseraient penser que les Républicains inciteraient les maires à parrainer Eric Zemmour, le directeur de campagne dément. "La direction de campagne de Valérie Pécresse n'est engagée dans aucune manœuvre tendant à permettre à tel ou tel autre candidat d'obtenir ces parrainages." Patrick Stefanini précise, par ailleurs, son attachement "à la liberté". "Les maires sont des personnes responsables."

>> LIRE AUSSI -«Emmerder les non-vaccinés» : «Macron a quitté le camp de la raison», estime Stefanini

Lors de la primaire de la droite, Valérie Pécresse avait recueilli les 250 parrainages nécessaires. "On pe...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles