Le Parquet national financier hué par les militants de François Fillon à Aubervilliers

franceinfo

Les oreilles des magistrats ont sifflé. Lors du discours de Bruno Retailleau, un fidèle de François Fillon, en introduction du meeting de François Fillon, les militants du candidat Les Républicains ont conspué le Parquet national financier, samedi 4 mars à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Le PNF est à l'origine de l'enquête sur les soupçons d'emploi fictif de Penelope Fillon, une enquête désormais aux mains des juges d'instruction du Pôle financier du parquet de Paris.

"Qu'a fait le Parquet national financier ?"

"Posez-vous les bonnes questions. Pourquoi et depuis quand dans notre pays il suffit d'un article du Canard enchaîné pour que simultanément, instantanément, le Parquet national financier déclenche une enquête préliminaire ?" a fait mine de s'interroger le président de la région Pays de la Loire. Une ligne de défense classique du camp Fillon, qui résiste mal aux faits.

C'est à ce moment-là que les sifflets sont montés dans la salle. Tout en les calmant d'un geste de la main, Bruno Retailleau a poursuivi ses attaques : "Il y a tant de livres qui sont sortis depuis des semaines et des mois, qui mettent en cause des personnalités politiques. Qu'a fait le Parquet national financier ?" Une allusion à la polémique sur les frais de représentation d'Emmanuel Macron à Bercy.



Retrouvez cet article sur Francetv info

François Fillon va devoir reconstruire une équipe de campagne
François Fillon : sa candidature déchire son parti
Protégée par son immunité parlementaire, Marine Le Pen décline un rendez-vous judiciaire
DIRECT. La propriété de François Fillon dans la Sarthe a été perquisitionnée vendredi
Manifestation pro-Fillon au Trocadéro : les Républicains sont divisés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages