"Les paroisses se vident" : des femmes catholiques dénoncent une Église qui se rigidifie et "tombe en ruines"

Stéphane Iglésis
Sept Toulousaines ont lancé une pétition sur internet pour réclamer une ouverture de l'Église catholique, notamment aux jeunes.

Des femmes catholiques ont décidé de lancer une pétition pour faire bouger l’Église. Elles l'ont postée sur Facebook et sur change.org. Ces sept Toulousaines critiquent une Église qui "tombe en ruines", qui se rigidifie, qui a "défiguré le message d’amour et de libération qu’elle est censée annoncer". Elles dénoncent la pédophilie, le double langage des prélats du Vatican qui fustigent l’homosexualité tout en la pratiquant, sans oublier l’abus de religieuses par des clercs. Elles pointent aussi le fait que les femmes laïques sont mises de côté dans leurs paroisses, surtout si elles ont un esprit libre.



Nous vivons dans une Église qui est surtout verticale, faite d'enjeux de pouvoir.

Véronique Billard

à franceinfo

"Les paroissiens se ressemblent tous, explique Véronique Billard, l'une des signataires. ils ont le même profil, appartiennent à la même catégorie socio-professionnelle, ils ont la même façon de penser. Ils ne parlent que de visions, que de louanges, que d'adoration, que d'esprit sain, que de confessions, que de contritions, que de culpabilisation. C'est un langage qui nous déçoit beaucoup par rapport aux avancées de Vatican II."

"Attirer des jeunes"

Annie Dreuille, autre signataire, souhaite obtenir un lieu ouvert qui puisse attirer vers l’Église des gens qui n’y viennent pas naturellement. "Il faut attirer des jeunes, participer (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi