Les parlementaires PS installent leur « rampe de lancement » pour 2022

·2 min de lecture
PS-Montpellier.jpg
PS-Montpellier.jpg

« J’aimerais que l’année prochaine, il y ait 250 députés, voire plus. » Lorsqu’il ouvre à son tour les journées parlementaires des socialistes ce 6 septembre, Patrick Kanner, le président du groupe au Sénat, aborde un ton résolument optimiste. Plus que les six derniers mois de travaux parlementaires de la législature, la centaine de députés et sénateurs PS a surtout à l’esprit les échéances électorales de 2022. Le groupe PS à l’Assemblée nationale, présidé par Valérie Rabault, en compte 29, membres apparentés inclus. Alors, quand il est question de 250 députés, un petit rire retentit dans la salle. « Qu’est-ce qui a rigolé ? », réagit avec le sourire Patrick Kanner.

Après la double défaite cinglante de 2017 - 6,3 % à la présidentielle et une Bérézina aux législatives - c’est peu dire que les socialistes abordent leur rentrée avec des objectifs ambitieux et l’espoir de revenir l’an prochain aux responsabilités. Entretemps, les municipales de 2020, suivies des départementales et régionales en juin dernier, sont venues démontrer que les socialistes n’avaient pas disparu du paysage politique. Michaël Delafosse, le maire PS de Montpellier, fait partie de cette génération d’élus quadragénaires sortis victorieux l’an dernier. L’hôte de ces journées parlementaires rappelle qu’avant de remporter le second tour de son élection, il avait commencé bien en dessous de 10 % dans les sondages.

Ebauche de programme

La députée Valérie Rabault choisit de prendre à témoin la salle avec l’exemple des élections fédérales allemandes du 26 septembre. « Olaf Scholz [le candidat social-démocrate, ndlr], était à 8 % dans les sondages. Il fait maintenant la course en tête. » Mais pour renouer avec les électeurs au niveau national, à la présidentielle, puis aux législatives, il faudra des « propositions novatrices, insiste-t-elle. Quant à Patrick Kanner, il appelle à s’inspirer du « socialisme municipal » et des idées déjà expérimentées au niveau (...) Lire la suite sur Public Sénat

Présidentielle : les militants LR décideront entre une primaire semi-ouverte ou un vote réservé aux seuls adhérents

Pourquoi le vaccin de Valneva est écarté par le Royaume-Uni ?

Clôture du Beauvau de la sécurité : vers un contrôle « externe et indépendant » des forces de l’ordre

Réforme des retraites : « Il faut financer notre système, et le faire en travaillant », pour Laurent Pietraszewski

Transports : « L’Etat doit s’engager à compenser » les pertes financières liées au covid-19, demandent les régions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles