"Les parlementaires sont là pour contrôler les privations de libertés" : des élus haussent le ton sur une éventuelle décision de reconfinement

Yannick Falt
·1 min de lecture

C'est le président Les Républicains du Sénat, Gérard Larcher, qui a ouvert le bal. Emmanuel Macron préside mercredi un nouveau conseil de défense sanitaire mais a d’ores et déjà fait savoir qu’il ne prendrait pas la parole dans les prochains jours, le temps d'évaluer l'efficacité du couvre-feu. Mais si effectivement un troisième confinement devait se profiler, il devrait passer par la case Parlement, estime Gérard Larcher qui demande un débat et un vote. Patrick Kanner, le chef de file des sénateurs socialistes, est bien d’accord sur le principe.

"C’est bien d’avoir des conseils de défense, des conseils scientifiques, des conseils citoyens… Mais finalement le conseil de la Nation ça reste, et ça doit rester, le Parlement."

Patrick Kanner, sénateur socialiste

à franceinfo

"C’est pour ça que Gérard Larcher a raison de demander à ce que nous soyons respectés, non pas pour nous-mêmes mais pour représenter les Français dans de bonnes conditions", explique Patrick Kanner.

Même tonalité à l'Assemblée, côté Les Républicains. Le groupe n'a pas encore arrêté sa position mais Aurélien Pradié, le numéro 3 du parti, demande lui aussi ce débat. "Depuis plusieurs mois, le gouvernement a les mains (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi