Parlement français: PS, EELV et PCF rejettent la proposition d'un groupe Nupes

Alors qu'une nouvelle Assemblée nationale se met en place en France, dans une configuration inédite sous la Ve République, les groupes parlementaires vont devoir s'atteler à leur propre constitution. Or les forces en présence sont, pour certaines, issues de jeunes coalitions. Premier enjeu : la présidence de la commission des finances, qui revient depuis 2007 au principal groupe d'opposition. Qui pour la prendre ?

Au lendemain de scrutins législatifs sans précédent, Marine Le Pen peut se targuer d'être à la tête du principal parti d'opposition à l'Assemblée. Sa formation, le Rassemblement national, aura pour la première fois de son histoire 89 députés, de très loin son record, et surtout plus que l'alliance LR-UDI.

C'est donc tout naturellement que la triple candidate à l'élection présidentielle a demandé pour ses troupes la présidence stratégique de la commission des finances, qui revient traditionnellement à l'opposition, depuis la présidence de Nicolas Sarkozy et les gouvernements Fillon, entre 2007 et 2012.

►À relire : Législatives 2022 en France : Marine Le Pen, le jour d'après

Marine Le Pen s'exprime au lendemain du second tour des législatives :

Jean-Luc Mélenchon fait moins de la moitié des députés qui seraient nécessaires pour prétendre à la fonction de Premier ministre. Il a menti aux électeurs et c'est aussi cela qui a été sanctionné.

La Nupes, plus qu'une alliance électorale ?

Déclaration de Jean-Luc Mélenchon, au lendemain du deuxième tour des législatives :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles