"On parle du viol d'une enfant de 13 ans" : le "New Yorker" raille Bernard Henri-Lévy pour son soutien à Polanski et DSK

franceinfo
Dans un entretien au magazine américain, le philosophe français est vivement critiqué pour ses prises de position sur les violences faites aux femmes.

Il a dû passer un mauvais moment. Dans un entretien mis en ligne le 18 mars, le magazine américain The New Yorker (en anglais) se paye Bernard-Henri Lévy. L'intellectuel français est notamment critiqué pour son soutien inconditionnel à Roman Polanski et Dominique Strauss-Kahn, deux hommes accusés de violences sexuelles. "Avec lui, on a souvent l'impression que l'intellectuel français le plus connu dans le monde se mêle de toutes les disputes des autres", écrit en préambule le journaliste Isaac Chotiner.

Interrogé dans un premier temps sur la Libye et Donald Trump, Bernard-Henri Lévy est ensuite confronté à certains de ses propos passés sur le cinéaste Roman Polanski, accusé du viol d'une mineure en 1977. "Vous avez écrit que Roman Polanski avait 'peut-être commis une erreur de jeunesse' (...) Il avait, je crois, 13 ans à l'époque des faits. Ah, non, c'était sa victime qui avait 13 ans. Lui en avait 43", balance le journaliste.

"Où ai-je dit ça ?"

En difficulté, le philosophe ne répond pas et assure que Roman Polanski a été "puni durement" parce qu'il était riche et célèbre, n'hésitant pas à parler de "justice de classe inversée". "On parle du viol d'une enfant de 13 ans", relance le journaliste. "Oui, un viol ; 14 ans, 15 ans, 13 ans, peu importe. C'est de toute façon un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi