«On parle de l’agriculture en faisant abstraction des réalités économiques»

Libération.fr

La 71e édition du congrès de la FNSEA s’est ouverte mardi à Brest, dans un contexte troublé. Il y a un mois, le président du premier syndicat agricole français (classé à droite), Xavier Beulin, mourait subitement, alors que nombre d’agriculteurs, essentiellement les éleveurs, se débattent dans une crise depuis plus de deux ans.

Ce mercredi, un nouveau conseil d’administration de 69 membres venant pour les deux tiers des territoires et pour un tiers des représentants des productions (céréaliers, éleveurs etc.), sera élu. Christiane Lambert est la seule candidate déclarée à la présidence. Cette éleveuse de porcs dans le Maine-et-Loire devrait devenir le 13 avril, lors de la première réunion du conseil d’administration, la première femme à diriger la FNSEA, qui préside 84 des 89 chambres d’agriculture françaises.

Comment se présente ce congrès, si peu de temps après la disparition de Xavier Beulin ?

Ce décès a été un énorme choc. Nous avons reçu de nombreux témoignages, au-delà des cercles agricoles. Nous allons évidemment honorer sa mémoire. Nous aurons des débats à huis clos pour parler du fonctionnement du syndicat et des grands dossiers internes. Puis nous débattrons publiquement sur l’Europe, avec un rapport d’orientation. Jeudi, avec l’ensemble des membres du Conseil de l’agriculture française, nous accueillons les candidats à la présidentielle pour un grand oral.

Vous estimez que l’agriculture est sous-considérée dans la campagne présidentielle. Pourquoi ?

C’est quand même incroyable qu’un grand secteur économique comme l’agriculture soit autant négligé dans la présidentielle. 14 % des emplois français touchent de près ou de loin à l’agriculture Elle est de plus en plus considérée par certains politiques comme un sujet de société - quelle alimentation ? quel environnement ? - en faisant abstraction des réalités économiques.

Les surfaces cultivées s’en vont ailleurs, de l’autre côté des frontières, en Espagne et en Allemagne, parce que ces pays jouent le dumping (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Liquidation de Mim : on achève bien le prêt-à-porter
Le réseau de prêt à porter Mim partiellement liquidé
Diesel : le pneumologue Michel Aubier sera jugé pour «faux témoignage sous serment» le 14 juin
Assurance chômage: syndicats et patronat tentent de lever les derniers blocages
Asperitas

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages