Parité : vers un quota de femmes dirigeantes dans les grandes entreprises allemandes

·1 min de lecture

L'Allemagne devrait bientôt imposer la présence de femmes dans les conseils d'administration des grandes entreprise. Il s'agit sans doute là d'une des dernières grandes réformes de la chancelière Merkel, qui quittera son poste en septembre. Selon le projet de loi, qui doit encore être adopté par les députés, au moins une femme devra siéger dans les instances dirigeantes des entreprises allemandes comptant plus de trois administrateurs. Pour le moment, le pays accuse un net retard sur la question. 

13% de femmes dans les conseils d'administration

Aujourd'hui, les femmes représentent à peine 13% des membres des conseils d’administration, alors que le pays pousse les entreprises à la parité depuis près de 15 ans, déplore Angelica Marte, qui dirige une PME de conseil sur la diversité. "Une étude récente dit que si nous continuons au même rythme, la parité prendra cent ans à arriver ! Il faut sortir du schéma de guerre des sexes pour se demander comment y arriver ensemble."

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Pour les trente plus grands groupes de chaque pays, cette proportion est de 28,6% aux Etats-Unis, 24,9% en Suède, 24,5% en Grande-Bretagne et 22,2% en France, indique cette étude de la fondation germano-suédoise Allbright. 

La politique d’incitation, amorcée ces dernières années, a échoué. C'est finalement la droite allemande qui débloqué cette loi de quotas, alors qu'elle s'y était auparavant opposée. Ria Schröder, du parti libéral proche des milieux d...


Lire la suite sur Europe1