Parité : l'université passe à l'action

Parvenir à l'égalité femmes/hommes à l'université, c'est le souhait de Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. Ce mardi, une première étape a été franchie avec la signature de la charte pour la parité au sein de l'enseignement supérieur, élaborée et ratifiée par la Conférence des présidents d'universités (CPU), des directeurs d'écoles d'ingénieurs (CDEFI) et des grandes écoles (CGE), a indiqué le ministère des Droits des femmes dans un communiqué.

Au total, ce sont 300 établissements d'enseignement supérieur qui se sont engagés à mettre en oeuvre une stricte parité dans les conseils centraux des universités (où se trouvaient à peine 27% de femmes en 2010), mais également aux postes de direction des universités (seulement 8% de femmes) et dans les pôles de recherche et d'enseignement supérieur qui comptent actuellement 15% de femmes.Recul de la place des femmes aux postes de direction des universitésCette initiative est plus que nécessaire quand on sait qu'entre 2008 et 2012, le nombre de présidentes des universités est passé de 16 à 8, note le communiqué.

Quarante mesures ont par ailleurs été prises pour que, dès 2013, la parité se mette en place. Parmi elles, la promotion d'enseignements sur l'égalité et le genre dans toutes les filières ou encore des actions de prévention et de lutte contre toutes les formes de violence faites aux femmes.

Retrouvez cet article sur elle.fr

Parité mal ordonnée
Gouvernement : " La parité n'est pas forcément synonyme d'égalité "
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.