Parité dans le cinéma : le festival de Cannes 2024 en "régression" par rapport à 2023

Cette année encore, la grande messe du cinéma mondial ne sera pas le rendez-vous attendu avec la parité, regrette un collectif encourageant l’égalité femmes-hommes dans le septième art. La part de réalisatrices en compétition, inférieure à l’an dernier, ne dépasse pas les 20 %.

Avec 20 % de réalisatrices dans sa sélection officielle, complétée le 22 avril, le festival de Cannes reste à la traine, fait savoir le collectif 50/50, une association française qui promeut l’égalité des femmes et des hommes dans le cinéma et l’audiovisuel. Quatre femmes sont en lice cette année pour décrocher la Palme d'or contre six l’an dernier, sur une vingtaine d’œuvres en compétition. "Une régression", estime ce collectif en pointe sur les questions d’égalité femmes-hommes dans le septième art.

"S’il n'y a pas d'obligation ou d’incitations financières dans notre société actuelle, très peu de gens jouent le jeu de la parité, de l'inclusion, ou de la diversité", note Marine Longuet, assistante réalisatrice et membre du collectif féministe 50/50. À l’instar du "bonus parité", dont elle salue les effets sur la composition des équipes de tournage en France. "Des changements sont intervenus depuis la mise en place de ce bonus financier attribué par le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée, ndlr), une mesure incitative qui a encouragé à composer les équipes de tournage avec autant de chefs de poste femmes".


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Un record de réalisatrices, mais le Festival de Cannes peut mieux faire
Le Festival de Cannes embarque Omar Sy dans son jury
Festival de Cannes 2024 : la liste des films en lice pour la Palme d'or