Paris vote la fin des spectacles d'animaux sauvages dans les cirques dès 2020

franceinfo avec AFP

Dans la capitale, les cirques n'auront bientôt plus le droit d'exploiter des animaux sauvages. La Ville de Paris a voté, vendredi 15 novembre, la fin dès 2020 de la délivrance d'"autorisations d'occupation de terrain" pour les cirques qui présenteront ce type de spectacles. "Nous pouvons collectivement nous féliciter de cette décision qui correspond à une avancée sociétale souhaitée par tous les Français", se réjouit auprès de l'AFP Pénélope Komitès, l'adjointe en charge de la nature en ville.

A Paris, la mesure qui était en discussion depuis deux ans, ne s'appliquera toutefois pas aux cirques Bouglione ou Gruss. Le premier, étant propriétaire de son domaine (le Cirque d'Hiver), ne peut se voir imposer en l'état cette interdiction. Quant au second, il devra signer la convention d'interdiction d'animaux sauvages lorsque son contrat d'occupation de terrain arrivera à terme en 2020, s'il veut poursuivre dans le domaine public son activité.

Une aide à la reconversion pour les cirques

Saluée par les associations, l'interdiction d'animaux sauvages ulcère certains circassiens. "Enlever les animaux, c'est comme enlever les clowns. Après il ne restera plus que des spectacles comme le Cirque du Soleil pour les intellos et les ados", s'indigne William Kerwich, du Cirque Royal, qui voit (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi