Paris : Valérie Pécresse confirme la fermeture de neuf lycées d'ici à 2024

© Anna Margueritat / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

La présidente de région Ile-de-France Valérie Pécresse  et le rectorat ont confirmé mardi la fermeture partielle ou totale de sept lycées parisiens dès la rentrée 2023, et de deux supplémentaires en 2024, s'engageant à transformer le foncier dégagé en lits pour élèves ou étudiants. Réuni au conseil régional, à Saint-Ouen, le conseil interacadémique de l'Education nationale a entériné la fermeture à la fin de cette année scolaire du lycée général Georges-Brassens (19e arrondissement).

>> LIRE AUSSIFace à la pénurie de chauffeurs de bus, Valérie Pécresse annonce une prime de 2.000 euros

 

Il y a également la fermeture de six lycées professionnels : Brassaï (15e), Armand-Carrel (19e), le site de Charenton de Théophile-Gautier (12e), le site Friant de Lucas-de-Nehou (14e), Suzanne-Valadon (18e) et Charles-de-Gaulle (20e).

Une "baisse historique des effectifs des lycées de Paris"

Deux autres fermeront à la rentrée suivante, en 2024 : le lycée professionnel Jacques-Monod (5e) et le lycée général et technologique François-Rabelais (18e). Pour Valérie Pécresse, qui s'est exprimée lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion, la "baisse historique des effectifs des lycées de Paris", avec environ 8.000 places vacantes aujourd'hui et une perspective de 12.000 places vacantes d'ici à 2030, justifie le "regroupement" décidé.

Ce dernier n'entraînera "aucune fermeture d'offre de formation", a promis le recteur de la région académique d'Ile-de-France et de l'académie de Pa...


Lire la suite sur Europe1