Paris: trois ex-membres du service d'ordre du FN condamnés pour l'évacuation violente de Femen en 2015

Ce vendredi 10 novembre, le tribunal correctionnel de Paris a condamné trois ex-membres du service d'ordre du Front national. En 2015, ils avaient procédé à l'évacuation musclée de trois Femen lors d'une manifestation du FN à Paris.

Trois ex-membres du service d'ordre du Front national (FN) ont été condamnés, ce vendredi 10 novembre, pour "violences en réunion", après l'évacuation musclée de trois Femen qui avaient interrompu un discours de Marine Le Pen en 2015.

Le tribunal correctionnel de Paris a infligé une peine de 90 jours-amende de 10 euros au premier, Robert B., une amende de 800 euros avec dispense d'incription au volet 2 du casier judiciaire à Selim F., et un stage de citoyenneté à Fabien B.

Une banderole "Heil Le Pen"

Le 1er mai 2015, les trois hommes avaient évacué violemment trois militantes Femen qui avaient fait leur apparition sur un balcon surplombant la place de l'Opéra à Paris, où se déroulait une manifestation du FN.

Seins nus, brandissant un fumigène et faisant le salut nazi, elles avaient aussi déployé une banderole affichant "Heil Le Pen" en caractères gothiques sur fond rouge.

Leur intervention avait interrompu pendant cinq minutes le discours de Marine Le Pen, alors présidente du FN, aujourd'hui rebaptisé Rassemblement national (RN).

Les trois hommes arborant le brassard orange du service d'ordre du parti d'extrême droite avaient arraché les banderoles suspendues au balcon puis brandi le poing en signe de victoire.

Le mouvement Femen, né en Ukraine à la fin des années 2000, fait passer ses messages féministes en général au moyen de jeunes femmes qui perturbent des manifestations publiques et exhibent leurs seins nus.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Marche contre l'antisémitisme : l'introuvable union nationale