A Paris, la "triste réalité" des sans-papiers hébergés par des bénévoles

Chaque soir, ils sont entre 50 et 60 sans-papiers, mineurs, isolés ou en famille, rassemblés devant l’Hôtel de Ville de Paris. Pour leur éviter une nuit supplémentaire à la rue, l’association Utopia 56 les répartit chez des particuliers bénévoles qui, le temps d’une ou quelques nuits, leur proposent un lit et une douche pour reprendre quelques forces.