Paris : Non, un toboggan obscène n'a pas été installé dans une école

·1 min de lecture

FAKE OFF - Le toboggan en forme d’organes génitaux, dont la photo est devenue virale, n’a pas été installé dans une école parisienne, mais dans un parc canadien à l'occasion d’un tournage

« Ça va Hidalgo ? On dérange pas ? Les nouveaux jeux dans l’école de ma fille (Paris 7e)… » Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes expriment leur dégoût face à une structure de jeux pour enfants en forme de phallus et de vagin. Selon eux, l’installation a été faite à l’initiative de la maire de Paris, directement interpellée. Dans les commentaires, de nombreux parents s’indignent : « Comment exposer les enfants à la sexualité dès la petite enfance ? Pour quels objectifs moraux ? »

Une publication qui tombe à pic pour les opposants à Anne Hidalgo, alors que la maire de Paris est en pleine campagne pour la présidentielle 2022. Jérôme Rivière, député européen estampillé Rassemblement national s’est rapidement indigné à son tour : « Ces pseudos féministes de #Hidalgo en passant par #Rousseau et même une grande partie de #LREM détruisent notre société. » Le politique a rapidement supprimé son tweet, lorsque la véracité de l’information a été remise en question.(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Covid-19 : Un comité d’experts de l’OMS recommande une troisième dose de vaccin pour les personnes immunodéprimées et les plus de 60 ans
Octobre rose : « Je n’arrêtais pas de me marrer »… Caroline Le Flour a fait de son cancer un spectacle d’humour
Vaccination : Gare à cet extrait vidéo tronqué d'une directrice d'ARS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles