Paris : ils tentent un braquage à la voiture-bélier en Peugeot 104

·1 min de lecture
Le distributeur de billets est resté intact (illustration).

Plusieurs hommes ont tenté en vain de s'en prendre à un distributeur bancaire, selon « Le Parisien ». Seule la voiture a été endommagée dans l'affaire.

Les malfaiteurs auraient finalement pu jouer la carte de l'accident. Vendredi matin, dans le 20e arrondissement de Paris, près de la porte de Montreuil, plusieurs hommes ont tenté de s'attaquer à un distributeur automatique bancaire de la Bred à grands coups de voiture-bélier, comme le raconte Le Parisien. Et c'est étonnamment à bord d'une Peugeot 104 que les jeunes voleurs décident de se lancer dans une telle entreprise.

Bien évidemment, le véhicule n'a pas fait de miracles, et ce, malgré les dramatiques va-et-vient répétés du conducteur qui n'ont pas manqué de susciter la surprise et l'hilarité des passants. Certains se sont rapidement saisis de leur smartphone pour immortaliser la scène. Si la carrosserie n'a visiblement pas résisté, « côté billets banque, aucun préjudice », s'amuse une source policière.

Les auteurs toujours recherchés

Interrogé par Le Parisien, un témoin raconte : « C'était plutôt bonne ambiance. En face, au kebab, tout le monde avait sorti le smartphone et y allait de son petit commentaire goguenard. »

À LIRE AUSSI6 juin 1973. Le jour où Jacques Mesrine s'évade du palais de justice de Compiègne

Selon le quotidien, les braqueurs sont toujours recherchés par la brigade de répression du banditisme. Non sans avoir tenté de terminer le travail à coups de pied, ils sont parvenus à s'enfuir, notamment grâce à l'aide d'un complice sur un scooter. Les techniciens de la police scientifique se sont rapidement rendus sur place pour essayer de déco [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles