Paris : les techniques des policiers pour traquer les restaurants clandestins

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
1 000 clients de restaurants clandestins ont été verbalisés depuis le 30 octobre dernier, selon le ministère de l'Intérieur. (Photo d'illustration)

Pour débusquer les dîners illégaux, la police patrouille régulièrement dans les rues, mais peut également compter sur les riverains, rapporte BFMTV.

Tous les restaurants fermés pour cause d'épidémie de coronavirus? ou presque. Certains établissements ouvrent leurs portes malgré les restrictions sanitaires. À Paris notamment, 30 personnes ont reçu une amende, samedi 10 avril, pour leur présence lors d'un dîner clandestin organisé dans le 2e arrondissement. La veille, plus de 110 personnes avaient été verbalisées, cette fois dans un restaurant du 19e arrondissement de la capitale. Pour dénicher ces soirées illégales, les policiers font de nombreuses patrouilles. Ils sont également souvent aidés par les Parisiens eux-mêmes, relate BFMTV.

« On a plusieurs techniques pour repérer les établissements qui sont en dehors des clous », explique Pierre-Yves Destombes, commissaire central adjoint du 13e arrondissement de Paris, au micro de la chaîne. En plus des rondes habituelles, la police vise aussi des endroits stratégiques, notamment le réputé festif 13e arrondissement de la capitale. « On a une unité de police administrative, qui sont des fonctionnaires en civil. Nous avons aussi un équipage à vélo qui est très mobile et très discret », poursuit Pierre-Yves Destombes.

Plus de 1 000 clients verbalisés depuis octobre 2020

Les policiers peuvent également compter sur les dénonciations des riverains. Face caméra, un passant conseille à un policier en surveillance d'« aller dans le 20e arrondissement », citant même le restaurant concerné. De nombreuses plaintes pour tapages nocturnes ont été déposées par des riverains (...)

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :