Paris : un sympathisant d'extrême droite mis en examen pour « meurtre »

Le drame a eu lieu boulevard de Clichy (illustration).
Le drame a eu lieu boulevard de Clichy (illustration).

Un quinquagénaire, connu pour sa proximité avec des thèses d'extrême droite et d'opposition à la politique sanitaire, a été mis en examen lundi pour « meurtre », soupçonné d'avoir tué par balle un jeune homme après une rixe à Paris samedi, a-t-on appris de source judiciaire. Il a été placé en détention provisoire, selon la même source. Dans la nuit de vendredi à samedi, aux alentours de 3 heures, sur le boulevard de Clichy, dans le 17e arrondissement, « à la suite d'un différend opposant plusieurs individus sur la voie publique, un homme a été victime d'un tir par arme à feu », avait rapporté une première source policière.

La victime est décédée sur place et le suspect, Marc L., a pris la fuite en voiture avant d'être rapidement localisé puis interpellé. Selon les premiers éléments de l'enquête, une bagarre opposait sur le terre-plein plusieurs personnes quand un automobiliste, âgé de 50 ans, a stoppé sa voiture pour aller à leur rencontre, a expliqué une seconde source policière. L'un des participants à la rixe lui aurait intimé l'ordre de « dégager ». Le conducteur a alors sorti une arme et lui a tiré une balle dans la tête avant de reprendre le volant, selon cette même source.

Le mobile raciste au cœur de l'enquête

Contacté, son avocat n'a pas souhaité s'exprimer. « L'un des enjeux de l'instruction va être la question du mobile raciste, vu le profil du suspect, qui aurait fait un appel à la violence raciale quelques heures avant les faits », a réagi auprès [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles