Paris : sept personnes arrêtées pour avoir tenté de percuter un gendarme

·1 min de lecture
Un gendarme pris pour cible par deux véhicules à deux pas des Champs-Elysées (Photo : LUCAS BARIOULET/AFP via Getty Images)
Un gendarme pris pour cible par deux véhicules à deux pas des Champs-Elysées (Photo : LUCAS BARIOULET/AFP via Getty Images)

Sept ressortissants du Royaume-Uni, dont deux mineurs, ont été placés en garde à vue dans la nuit de mardi à mercredi, après une agression contre un gendarme commise lundi à proximité des Champs-Elysées.

Les faits se sont produits ce lundi peu avant 19h près de l’ambassade d’Israël, dans le VIIIe arrondissement de Paris, à quelques encablures de la célèbre avenue des Champs-Elysées. Alors qu’il se trouvait en faction devant le bâtiment diplomatique, un gendarme mobile a vu deux véhicules lui foncer dessus.

D’après les informations de RTL, il s’agissait d’une BMW et d’une Mercedes. Sur le coup, le gendarme réussit à éviter l’impact, et les deux voitures s’enfuient en trombe. Heureusement indemne, la cible de cette attaque va rapidement prévenir ses collègues et lancer les recherches.

Fausses plaques d’immatriculation et absence de papiers d’identité

Identifiées à partir des images de vidéo-surveillance, les plaques d’immatriculation des deux véhicules ne vont pourtant pas aider les enquêteurs, et pour cause : elles sont fausses ! Les investigations vont cependant rapidement progresser et aboutir à l’arrestation de sept personnes, quatre hommes et trois femmes, dans la nuit de mardi à mercredi.

Ne disposant pas de papiers d’identité, les suspects interpellés, dont deux ont reconnu être mineurs, affirment être des citoyens britanniques. Pour l’heure, aucune autre information n’a filtré, mais selon RTL, les enquêteurs privilégient la piste d’un hit and run, “c’est-à-dire une agression froide et réfléchie, qui consiste à percuter volontairement un policier ou un gendarme avant de s’enfuir, un phénomène importé des États-Unis”.

Ce contenu peut également vous intéresser :