Paris-Roubaix : le Néerlandais Dylan van Baarle triomphe de l'enfer du Nord

·2 min de lecture
Paris-Roubaix : le Néerlandais Dylan van Baarle triomphe de l'enfer du Nord

Le Néerlandais Dylan van Baarle a enlevé dimanche la 119e édition de Paris-Roubaix après une attaque portée à 19 kilomètres de l'arrivée.

Une première pour l'équipe la plus riche du peloton: le Néerlandais Dylan van Baarle a remporté dimanche Paris-Roubaix et donné sa première victoire à Ineos dans la reine des classiques courue à une allure-record. Dans une course menée tambour battant sous le soleil, à près de 46 km/h, van Baarle a été récompensé. Deux semaines après sa deuxième place du Tour des Flandres, il a dominé les favoris, le champion de Belgique Wout van Aert (2e) et le Suisse Stefan Küng (3e), résignés à se disputer la deuxième place à 1 min 47 sec.

Contrairement aux prévisions, ce n'est pas Mathieu van der Poel (9e) qui a signé la septième victoire néerlandaise de l'histoire mais bien van Baarle, un solide coureur de 29 ans en attente de la consécration. L'année passée, le solide rouleur avait décroché la médaille d'argent du Mondial derrière Julian Alaphilippe. Sitôt la ligne franchie dans le vieux vélodrome roubaisien, le Néerlandais est tombé dans les bras du patron de son équipe Dave Brailsford. Depuis 2010, la formation britannique (anciennement Sky), la plus riche du peloton, avait échoué sur les pavés de Paris-Roubaix malgré une tentative de son leader Bradley Wiggins au crépuscule de sa carrière.

La menace Mohoric

Le résultat a récompensé l'esprit offensif de ses hommes, qui ont attaqué à... 210 kilomètres de l'arrivée, bien avant les premiers pavés de Troisvilles, et contraint les équipes de van der Poel et Küng à une chasse de 105 kilomètres. "Ce n'était pas planifié d'attaquer aussi loin", a rectifié van Baarle après l'arrivée. "Cela s'est passé comme ça, on était concentré, on a couru juste". A l'avant, la principale menace, dès lors que van Aert a dû changer de vélo à plusieurs reprises, est venue finalement de Matej Mohoric.(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles