Patrimoine : rencontre avec les artisans qui entretiennent les toits de Paris

Les toits de Paris sont un océan de zinc et d'ardoise sur lequel navigue, depuis 200 ans, des ouvriers au savoir-faire unique et méconnu. Ces artisans travaillent à l'abri des regards, perchés à 30 mètres du sol. Aziz Matar, jeune apprenti, est couvreur-zingueur et découpe des pièces de métal destinées à protéger le haut d'un bâtiment. Il travaille sous la houlette de Martial Rodrigues, couvreur depuis 34 ans. "Il faut être précis dans les coupes, sur les côtes. C'est ce qui va donner la finition du travail", explique ce dernier. 1 500 couvreurs à Paris Ce travail a façonné l'image emblématique de Paris pendant deux siècles. Dans la capitale, trois quarts des toits sont en effet en zinc. Chaque jour, 1 500 couvreurs, des artisans funambules, sont aux petits soins de cette couronne métallique. Il faut constamment l'entretenir et la renouveler tous les 50 ans. Un seul immeuble nécessite ainsi plusieurs mois de travail.