Paris relance le "Concours des façades" abandonné en 1930

Culturebox (avec AFP)
Paris compte rétablir le "concours des façades", abandonné dans les années 1930, afin de "relancer l'exigence d'esthétisme" dans l'architecture parisienne et éviter la banalisation, a annoncé jeudi le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris qui est à l'origine de cette initiative.

Le projet, soumis au vote la semaine prochaine en Conseil de Paris et approuvé par l'exécutif socialiste, entend étudier le rétablissement de ce concours instauré en 1898 par la Ville "pour rompre avec ce qui leur semblait à l'époque une surabondance d'uniformité haussmannienne".

Ce concours, qui récompensait chaque année les plus belles façades d'immeubles réalisées dans l'année à Paris, a ainsi "offert à Paris de véritables joyaux" d'Art nouveau comme le Castel Béranger d'Hector Guimard dans le XVIe ou l'immeuble Lavirotte dans le VIIe, indique un communiqué.

Il s'agit de "stimuler la créativité des architectes et relancer l'exigence d'esthétisme", a précisé le président du groupe Eric Azière devant la presse, en pointant la "banalisation et l'uniformisation" qui menacent la capitale.

"Car depuis des décennies, l'urbanisme parisien s'est tristement laissé envahir par des projets immobiliers au style, lignes et formes qui ne se distinguent pas de ce que l'on pourrait trouver dans n'importe quelle métropole du monde", estime le groupe. 



Retrouvez cet article sur Culturebox.fr

Kaunas, Grenoble : deux villes marquées par l'architecture Bauhaus
Trois Espagnols reçoivent le prix Pritzker 2017 d'architecture
Elizabeth et Gérard Garouste, deux univers réunis chez le Facteur Cheval
"Hantises" : Philippe Jozelon photographie les maisons abandonnées de Tonnerre
Le Street Artist Banksy consacre une fresque au Brexit à Douvres

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages