Paris : sous la pression d'internautes, une restauratrice algérienne décide de ne plus vendre d'alcool

Kahina, une restauratrice algérienne du 11e arrondissement de Paris, a été mise sur le devant de la scène grâce à une vidéo partagée sur les réseaux sociaux lundi 26 février. Dans celle-ci, elle affirme que son établissement est en redressement judiciaire. « J’ai peur que ça soit la fin, je n’ai vraiment pas envie de le vivre », avoue-t-elle, dépitée. À la suite de ce post, les clients ont été plus nombreux, mais de nombreux internautes ont surtout pointé du doigt la présence d’alcool sur la carte de ce restaurant.

« J’avais décidé, bien avant la vidéo, d’arrêter »

« Je pense que le plus gros problème, c’est qu’elle vend de l’alcool », « Pourquoi servent-ils de l’alcool dans un restaurant algérien ? » ou encore « Alcool = aucune confiance sur le halal », pouvait-on notamment lire dans les commentaires en réaction à cette vidéo. Sous le poids de ces multiples messages, la restauratrice a publié une nouvelle vidéo, publiée sur les réseaux sociaux samedi 2 mars, pour remercier les clients d’être venus en nombre après son cri de détresse et pour indiquer qu’elle ne vendrait plus d'alcool au sein de l'établissement.



« À la suite du débat vis-...


Lire la suite sur LeJDD