"Paris Police 1900" sur Canal+ est-elle fidèle à la police scientifique de l'époque?

Benjamin Ferrari
·Journaliste rédacteur au service Culture
·1 min de lecture
"Paris Police 1900" sur Canal+ est-elle fidèle à la police scientifique de l'époque?

SÉRIE - 1899, alors que le Président de la République Félix Faure meurt brutalement, Paris se déchire. En toile de fond de la série “Paris Police 1900” sur Canal+, l’affaire Dreyfus qui bat son plein depuis 1894 cristallise toutes les tensions. La capitale est morcelée, avec d’un côté les dreyfusards, fervents soutiens de l’officier de confession juive, et de l’autre, les antidreyfusards, farouches partisans de sa culpabilité. Prise en tenaille entre les ligues nationalistes antisémites et la menace anarchiste, la République semble au bord du gouffre.

Pour maintenir l’ordre dans une Ville Lumière à feu et à sang, le préfet Lépine (joué par Marc Barbé) est appelé en renfort. Dans le même temps, le buste d’une femme est retrouvé dans une malle, flottant sur la Seine. Antoine Jouin (Jérémie Laheurte), inspecteur à la brigade criminelle, enquête sur le meurtre et s’associera, au fil de l’histoire, avec la première femme avocate de France Jeanne Chauvin (Eugénie Derouand), l’ex-maîtresse de Félix Faure Marguerite Steinheil (Évelyne Brochu), ainsi que l’inspecteur corrompu qui la reconvertira en espionne. Malgré leurs oppositions, les protagonistes vont se réunir afin de faire face à la menace d’un coup d’État.

“Paris Police 1900”, la nouvelle création originale de Canal+ qui démarre ce lundi 8 février, et dont vous pouvez retrouver la bande-annonce ci-dessus, nous immerge donc dans le chaos parisien de la fin du XIXe siècle. Une période qui, bien que sombre pour la Troisième République, se situe pendant la Belle Époque.

Et c’est précis&...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.