"Paris Police 1900", un portrait de notre époque

·1 min de lecture

L’exigeante création de Canal + "Paris Police 1900", en nous replongeant dans la période troublée et violente de la Belle Époque, nous tend intelligemment le miroir de notre XXIe siècle, cerné par les violences policières et tenté par le populisme et la folie réactionnaire. Un sans-faute.

Vous pensiez naïvement que la Belle Époque était une période de paix et de richesse culturelle ? Vous avez tout faux. Avec sa nouvelle création originale, “Paris Police 1900”, sous tirée " Lumière sur une période noire ", Canal + dynamite le mythe. Son créateur, Fabien Nury, scénariste virtuose de "Il était une fois en France", "Tyler Cross", "la Mort de Staline et Guyane", dépeint le contexte violent, tiraillé entre les ligues nationalistes et antisémites et la farouche volonté de modernité de cette aube de XXe siècle. Car, en 1899, Paris est à la veille d’un coup d’État. À l’Élysée, le président Félix Faure vient de mourir dans les bras de sa maîtresse, la courtisane Marguerite Steinheil (Evelyne Brochu), qui se reconvertira vite en espionne, sous le nom de code ironique de " pompe funèbre ". Le procès en révision d’Alfred Dreyfus va débuter à Rennes. Il n’en faut pas plus pour que dreyfusards, antidreyfusards et anarchistes s’enflamment à nouveau, mettent la capitale à feu et à sang, et fassent vaciller la IIIe République, au bord d’une guerre civile.En choisissant d’ouvrir cette mini-série de huit épisodes par le trépas de Félix Faure, qui, selon le bon mot de Clemenceau, " se...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer